Règles de survie Vegan dans notre société gastronomique contemporaine

Etre vegan est contraignant.

Vous devez savoir que :

  • Il est nécessaire d’avoir beaucoup d’humour et d’être capable de le garder en toutes circonstances.
  • Arrêter les laitages et les oeufs demande de l’entrainement et de la motivation: les producteurs français de lait et produits laitiers divers et variés vont vous haïr. De même que les volaillers. Vous le savez et acceptez de vivre en ville.
  • Manger vegan est aussi cher que de manger carné car le bio et les produits du terroir sont plus cher que les légumes vendus pour la grande consommation. Pas d’économies à attendre, ou peut-être à très long terme, sur ce point, mais vos dépenses de santé vont diminuer.
  • Cuisiner est plus compliqué, donc plus lent, vous vous contenterez d’un seul plat par repas donc vous consommerez moins (et donc vous serez plus écolos).
  • On vous remarque dans les restaurants et on vous invite moins chez les amis : attendez vous à une vie plus calme. Vous garderez cependant le soutien de toute la communauté vegan du monde, à condition d’avoir un abonnement Internet (au fait, est ce que la consommation d’électricité est vegan ?)
  • Mais quand les bienfaits de votre régime seront visibles, vous deviendrez un gourou pour votre famille et vos amis ! Dans le meilleur des cas, votre entourage deviendra flexitarian.

 

N’oubliez pas que le passage de chasseur/cueilleur à cultivateur sédentaire a pris plus de 2 000 ans…

Laissez votre réponse