Peut on parler de « gastronomie française vegan » ?

La gastronomie française, inscrite au patrimoine culturel immatériel de l’Humanité par l’UNESCO,  est basée sur les viandes, les poissons et tous leurs dérivés, bien plus que sur les légumes et les céréales. Pourquoi ? Car elle représente ce que les plus riches pouvaient s’offrir depuis le Moyen Age et jusqu’à nos jours. Elaborée avec art et passion pendant des siècles, codifiée, elle est aujourd’hui vendue comme une marque.

Cependant, les terroirs français ont, de leur coté, une tradition de produits (carnés ou pas) et de savoir faire que la tendance vegétarienne ou vegan peut mettre en valeur. On voit ainsi réapparaître les légumes anciens et des petits fromages locaux, tout comme les produits Bio en grande surface. Ce qui indique qu’économiquement, le retour aux « racines du terroir » et au Bio est tendance et viable.

Maintenant, faut il vraiment reprendre les recettes gastronomiques carnées et en faire des versions vegan ?

Vouloir absolument faire des équivalences de plats c’est forcer les produits vegan à être ce qu’ils ne sont pas : des substituts au lieu de produits qui pourraient se voir créer de  nouveaux plats, bien à eux. Un début de gastronomie française Vegan, quoi !

Pour la controverse : « À la Française – La tradition façon vegan », Sébastien Kardinal, Éditions l’Âge d’Homme / Collection V ; ISBN : 978-2825145012 ; paru le 25/05/2015

Laissez votre réponse